L’imprimerie des Gondoles

L’associacio 24-août-1944 proposa un cap de setmana seguint les petjades de “L’imprimerie des Gondoles” a Choisy le Roi.Instal.lada a Choisy le Roi el 1950, va funcionar durant 50 anys envoltada d’exiliats espanyols instal.lats a la ciutat: la resistència, els deportats, homes de la Nueve…Us deixem el cartell amb la programacio!

Pel-lícula TORNAREM de Felip Solé

L’associació “24 août 1944” ens convida a la projecció de la pel-lícula Tornarem.

La projecció s’organitza en dos dies consecutius, el dijous dia 1 i divendres dia 2 de juliol a les 19h al “Centre d’animation place des fêtes” Paris XIX. Després de la projecció hi haurà una xerrada amb el director, Felip Solé.

Es tracta d’un drama històric ambientat el 1944 que narra la història de La Nou, una companyia de republicans espanyols que van haver d’exiliar-se a França durant la Guerra Civil espanyola i que van combatre en la Segona Guerra Mundial.

La ficció recrea la història de republicans espanyols que després de perdre la Guerra Civil van poder exiliar-se a França i participar en la Segona Guerra Mundial per a intentar posar fi al feixisme a Europa. En aquest context històric una història d’amor succeeix entre París i Barcelona. Fugint de les tropes franquistes que entren a Barcelona al final de la Guerra Civil, Lola i Felip veuen com la seva filla María és segrestada pels falangistes. Obligats a seguir el seu camí cap a l’exili, la parella és reclosa al camp de concentració d’Argelers. Quan aconsegueixen sortir, Felip tornarà a Barcelona per a recuperar a la seva filla, encara que una sèrie de fets ho portaran a lluitar a Àfrica durant cinc anys a les ordres del general Leclerc. Mentrestant, a França, Lola coneixerà a Manel, un passador de refugiats del qual no podrà evitar enamorar-se.

Aquesta pel-lícula s’organitza en dos episodis (indissociables) de 1h22’ pel primer i 1h32’ pel segon. És  per aquesta raó que han organitzat la projecció dos vespres consecutius.

Entrada gratuïta però cal pre-inscripció per tal de respectar la capacitat d’acollida autoritzada.

Per reservar les places, truqueu als números: 0651728618 ou 0686841684

“Aqui y alli, journal d’une exilée” projection/débat

L’association 24 août 1944
vous invite à la projection/débat:
le mardi 30 mars à 19h30

L’association vous invite à partager depuis votre fauteuil d’ordinateur, la projection du film documentaire d’Emma Fariñas :

Aqui y Alli (Ici et Là-bas), journal d’une exilée. (50’45)

C’est une histoire sensible pour faire sentir l’Histoire. C’est une correspondance retrouvée, reconstruite, relatée par la réalisatrice Emma Fariñas. C’est une histoire d’amour pour nous dire l’histoire de celles et ceux qui ont passé la frontière après avoir vécu quelques années de jeunesse et d’espoir, de l’autre côté des Pyrénées. Le bonheur d’une jeunesse qui découvre la démocratie avant que Franco ne fasse tomber sur le peuple d’Espagne un couvercle brutal, de bêtise, d’injustice et de superstition catholique. Les photos d’archives, les photos de familles, sont réunies pour dire l’histoire singulière d’une femme et de son amoureux, et l’histoire du peuple républicain vaincu, contraint à l’exil.

Coproduction les films de l’œil sauvage – les Zooms Verts – viàOccitanie avec le soutien de la Région Occitanie et du CNC.

Après la projection en suivra un débat (1h environ) en présence d’Emma Fariñas, la réalisatrice et de Jean-Philipoe Gaussot, fils de Philippe Gaussot photographe amateur de l’exil et des camps sur la plage qui répondront tous deux à vos questions.

Attention, l’association dispose d’une jauge de 100 spectateurs par ZOOM interposé, ne soyez pas en retard. Ce sont les premiers 100 connectés qui pourront voir le film. Toutefois nous enregistrerons le débat et il sera possible de le suivre sur le site : www.24-aout-1944.org

Pel.licula i xerrada: JOSEP – dimarts 29/09/20

L’association 24 août 1944 présente

un film d’Aurel 2020, 74′

Mardi 29 septembre à 19h30

 En présence des réalisateurs et de Jean Estivill (POUM)

Sélection Officielle de la 73ème édition du Festival de Cannes.

À travers son film dessiné, Aurel nous conduit à la découverte de Josep Bartoli (1910-1995) Plutôt dessinateur caricaturiste Bartoli comme son compagnon Shum est déjà très connu en juillet 1936. Il est un des fondateurs du SDP, actif au sein du comité révolutionnaire du syndicat, il le quitte pourtant rapidement pour partir sur le front d’Aragon. Il est proche du POUM et de la CNT. (…) Son travail est plus proche du dessin de presse et son trait (fin et délicat) s’adapte mal à l’affiche. En 1939, il passe la frontière avec l’ex Colonne Ascaso (28ème Division). Comme beaucoup, il fait la tournée des camps Barcarès, Bram, etc. Il finit par s’échapper et rejoindre Paris.. Avec l’occupation, la vie de clandestin continue : Chartres, Bordeaux, Marseille et enfin la Liberté, c’est-à-dire le Mexique, via la Tunisie. Dans ces camps, il continue à dessiner clandestinement sur un petit carnet qui le suivra partout. Quelques années plus tard, c’est à partir de ces croquis, qu’il conçoit un album entièrement consacré à l’univers concentrationnaire. Au Mexique, il rencontre Frida Kalho et reprend contact avec des militants du POUM. De Mexico à la côte Ouest des USA, il n’y a qu’un pas qu’il franchit pour travailler à Hollywood, puis New-York. Toujours en lutte avec le franquisme, il collabore régulièrement avec Ruedo Iberico, « la » maison d’édition des exilés antifranquistes sur Paris. Il ne retournera en voyage en Catalogne qu’en 1977. (http://affiches-combattants-liberte.org/fr/25__bartoli-j)

Scénariste du film, Jean-Louis Milesi ;

Des voix d’acteurs remarquables : Sergi López, Bruno Solo, David Marsais, Gérard Hernandez, Thomas VDB, Valérie Lemercier, François Morel, Alain Cauchi, Sophia Aram et Sílvia Pérez Cruz qui a aussi composé la musique du film.