Eva Baltasar présente son dernier roman « Boulder » à Paris, Lyon et Montpellier

Du 23 au 25 novembre, l’écrivaine rencontre ses lectrices et lecteurs aux librairies Les Mots à la bouche de Paris, Ouvrir l’œil de Lyon et La Cavale de Montpellier pour présenter le second volet de la trilogie de portraits autour du travail, de l’amour et de la famille, publiée en français par Verdier et traduite aussi en espagnol, anglais, italien, allemand, portugais entre d’autres langues.Après le bon accueil de la presse et du public à son premier roman Permafrost traduit en français en 2020 par Annie Bats, ce deuxième volume poursuit l’exploration crue, ironique et tendre de la psychologie de femmes à contre-courant.


L’écrivaine effectuera une tournée par les librairies Les Mots à la bouche de Paris le 23 novembre à 19h, à la librairie Ouvrir l’œil de Lyon le 24 novembre à 19h30 et à la librairie La Cavale de Montpellier le 25 novembre à 19h. Organisée par les éditions Verdier avec le soutien de l’Institut Ramon Llull. A l’occasion, elle rencontrera Mathias Énard pour l’émission de Radio France « L’Entretien Littéraire ».

Eva Baltasar est née à Barcelona en 1978. Elle a débuté en 2008 en tant que poète et a publié par la suite neuf livres de poésie, tous récompensés par divers prix. En 2018, elle fait ses débuts comme romancière avec Permagel, premier volet d’un triptyque qui explore en première personne les voix de trois femmes, suivi par Boulder (2020) et Mamut (2022). Pédagogue de formation, elle a été collaboratrice habituelle dans des médias et des revues scientifiques et culturelles.

Permafrost

Le permafrost est une partie de la terre gelée en permanence. C’est aussi la fine membrane qui enveloppe l’héroïne de ce livre, rendant imperméable son intérieur face aux menaces du dehors : un enclos familial hypocrite et mensonger, une mère obsédée par la santé, une sœur obsédée par le bonheur, un extérieur plein d’attentes somnolentes et de dettes à payer. Femme lesbienne dans la quarantaine, menant une vie débridée, elle se penche de temps à autre sur le vide. À travers un déferlement poétique de son intériorité, elle revisite des épisodes familiaux du passé, des lieux, des lectures passionnées, des corps et des caresses de ses amantes.

Le ton de confidence du premier roman de la poétesse Eva Baltasar attire le lecteur vers la vie que la protagoniste fait avancer sur la corde raide, et vers son récit, le seul endroit où elle se sent vivante. Bien qu’elle cherche à tout prix à préserver son sanctuaire du dégel, une trame âpre et une prose frappante fissurent le permafrost et distillent la lumière.

Boulder

L’héroïne de ce roman gagne sa vie comme cuisinière sur un vieux navire marchand. C’est la situation parfaite : la solitude, le provisoire, une cabine et l’océan, un port où rencontrer des femmes. Jusqu’à ce qu’un jour l’une d’elles réussisse à l’arracher à la mer et à l’entraîner dans l’aventure d’une procréation assistée.

Qu’est-ce que la maternité va provoquer chez cette femme qu’elle a rencontrée dans un bar en Patagonie ? Et elle, acceptera-t-elle de se laisser enfermer entre les quatre murs d’une maison pour faire mentir le surnom de Boulder que lui a donné son amoureuse, et qui désigne ces grandes roches isolées au milieu du paysage dont personne ne sait d’où elles viennent, ni pourquoi elles sont là ?

Le ton ironique, les évocations érotiques sans fausse pudeur, le style implacable et vibrant comme le personnage, tout contribue à faire de ce deuxième roman un texte rebelle intense et poétique.

Sur le livre :

« C’est un personnage féminin comme on en rencontre assez peu. Un bloc de matière brute qu’Eva Baltasar travaille sans nous en livrer tous les secrets. L’histoire d’une femme tout entière construite sur du refus, mais qui pour un temps va se laisser apprivoiser. […]

Peu d’auteur·trices ont su approcher la maternité avec une telle singularité. La narratrice, qui pensait que le désir d’enfanter était une “maladie qui ne frappait que les autres”, est paniquée par la transformation de Samsa. […]

Eva Baltasar est avant tout une poétesse, et cela fait toute la force de son texte, dans une phrase intense, des images fulgurantes. Il fallait son écriture au plus près des sensations, pour dire ce beau personnage de femme verrouillée dans une carapace de silence, inadaptée au monde, déstabilisée par une histoire de couple imprévue qui la dépasse, et pour toujours hantée par l’appel du large. »

Sylvie Tanette, Les Inrockuptibles

Eva Baltasar presenta la novel·la «Boulder» a París, Lió i Montpeller

Del 23 al 25 de novembre, l’escriptora es trobarà amb els seus lectors a les llibreries Les Mots à la bouche de París, Ouvrir l’œil de Lió i La Cavale de Montpeller per presentar la segona part de la trilogia de retrats al voltant del treball, l’amor i la família, publicada en francès per Verdier i també traduïda al castellà, anglès, italià, alemany i portuguès, entre altres idiomes. L’obra és finalista del premi Les Inrockuptibles 2022

Després de la bona acollida entre premsa i públic per la seva primera novel·la, Permafrost (Permagel en l’original català), que va ser traduïda al francès l’any 2020 per Annie Bats, aquest segon volum, Boulder, continua l’exploració crua, irònica i tendra de la psicologia de la dona.

L’autora recorrerà les llibreries Les Mots à la bouche de París el 23 de novembre, la llibreria Ouvert l’œil de Lió el 24 de novembre i la llibreria La Cavale de Montpeller el 25 de novembre, en una sèrie d’actes organitzats per Edicions Verdier amb el suport de l’Institut Ramon Llull. Expressament per a l’ocasió, Baltasar parlarà amb Mathias Énard al programa de Radio France “L’Entretien Littéraire”.

Eva Baltasar va néixer a Barcelona l’any 1978. Va començar com a poeta l’any 2008 i des de llavors ha publicat nou llibres de poesia, tots ells guardonats amb diversos premis. El 2018 va debutar com a novel·lista amb Permagel, la primera part d’un tríptic que explora les veus de tres dones en primera persona, seguida de Boulder (2020) i Mamut (2022). Formada com a docent, ha estat col·laboradora habitual en mitjans de comunicació i revistes científiques i culturals.

CONCERT ET PRÉSENTATION DE L’ÉDITION DE L’INTÉGRALE DES MÉLODIES DE NARCÍS BONET

Vendredi 2 décembre à 20h00

Schola Cantorum

269 rue Saint-Jacques, 75005 Paris

La Délégation du Gouvernement de Catalogne en France, a le plaisir de vous convier à la présentation de l’édition de l’intégrale des mélodies de Narcís Bonet le Vendredi 2 décembre à 20h à la Schola Cantorum (269 rue Saint-Jacques, 75005 Paris).

Cette présentation sera suivie d’un récital de la pianisteKanaé Endo et de la soprano, Hélène Bonet-Giraudier qui interprèteront les mélodies pour voix et piano de Narcís Bonet.

Réservation obligatoire à l’adresse suivante : info@schola-cantorum.com

EXPOSICIÓ JOVES TALENTS – EXPOSITION DES JEUNES TALENTS
del 13 d’octubre al 4 de novembre 2022 – du 13 octobre au 4 novembre 2022
Presentacio dels artistes el dijous 20 d’octubre de 18h a 21h
Soirée le 20 octobre de 18h à 21h, avec présentation des artistes à 20h

Aquest mes, la Pigment Gallery Paris, us presenta una exposició amb joves artistes per fer-vos descobrir les obres agosarades de Missia Casanova, César Audebert, Ana Monsó i Xavi Ceerre.

Ce mois-ci, la Pigment Gallery Paris vous propose de découvrir une exposition qui présente de jeunes artistes tout juste diplômés. Un moyen pour vous de découvrir les œuvres audacieuses et fortes des artistes Missia Casanova, César Audebert, Ana Monsó et Xavi Ceerre.

Pigment Gallery – 23 rue du Roi de Sicile 75004 Paris
de dimecres a diumenge de 11h a 19h

18/09/2022 CONCERT: LLUÍS GAVALDÀ I JOAN-PAU CHAVES

Tenim sort i hem pogut reprogramar el concert d’en Lluís Gavaldà i Joan Pau Chaves!!!
Els podrem escoltar el diumenge 18 de setembre a les 17:30 a la peniche Antipode, barri XIX de Paris.
Un concert en format acústic i íntim a la capital francesa. L’aforament és limitat.
Així que si esteu interessats a venir, afanyeu-vos a comprar l’entrada.

Lluís Gavaldà i Joan Pau Chaves ofereixen un concert íntim i especial, on sonaran cançons d’ Els Pets i també altres composicions i versions més amagades. Pensat per audiències petites, l’esperit del concert busca un ambient proper. Un joc de complicitats que descobrirà anècdotes i potser també alguna intimitat. Un espectacle únic i imprevisible. Places assegudes.

25/06/2022 – Els geperuts participen a la “Marche des fiertés”

Els castellers ja van participar en la #marche des fiertés al 2019. Aquest any estan molt contents de tornar a assajar i participar en aquest esdeveniment solidari de defensa dels drets de totes les persones.
El circuit:
14h00 Sortida de Michel Bizot (al nivell del número 242 avinguda Daumesnil)
Avinguda Daumesnil
Carrer de Lyon
Plaça de la Bastilla
Boulevard Beaumarchais
Boulevard Filles du Calvaire
Boulevard du Temple
Entre 17h i les 20h, Arrivada a la Plaça de la Republica
************************
En 2019 les castellers ont participé à la #marchedesfiertés pour la dernière fois. Ils sont très heureux de pouvoir reprendre ses activités et de montrer à nouveau leur soutien aux droits de toutes les personnes.
P A R C O U R S
Départ de Michel Bizot (242 av. Daumesnil)
Av. Daumesnil
Rue de Lyon
Place de Bastille
Bd Beaumarchais
Bd des Filles du Calvaire
Bd du Temple
Arrivée Place de la République
D E R O U L É D E L A J O U R N É E
13h00 Prises de paroles à la banderole
13h45 Chaque char se prépare au départ
14h00 Départ de la marche
16h30 3 minutes de silence en hommage aux victimes du VIH – SIDA
17h00-20h00 Arrivée du cortège à République

«Alcarràs», de Carla Simón, i «Un año, una noche» d’Isaki Lacuesta, es projectaran al Centre Pompidou de París

CINEMA.  PARÍS, 30/05/2022 – Butlleti Institut Ramon Llull

Les dues pel·lícules es veuran en el marc de la programació La Berlinale à Paris, que presenta, del 10 al 26 de juny, preestrenes d’obres premiades al prestigiós festival alemany. Les projeccion al Centre Pompidou comptaran amb la presència dels dos realitzadors.

«Alcarràs», de Carla Simón, i «Un año, una noche» d’Isaki Lacuesta, es projectaran al Centre Pompidou de París

CINEMA.  PARÍS, 30/05/2022

Les dues pel·lícules es veuran en el marc de la programació La Berlinale à Paris, que presenta, del 10 al 26 de juny, preestrenes d’obres premiades al prestigiós festival alemany. Les projeccion al Centre Pompidou comptaran amb la presència dels dos realitzadors.

«Alcarràs», de Carla Simón, i «Un año, una noche» d’Isaki Lacuesta, es projectaran al Centre Pompidou de París«Alcarràs», de Carla Simón, i «Un año, una noche» d’Isaki Lacuesta, es projectaran al Centre Pompidou de París«Alcarràs», de Carla Simón, i «Un año, una noche» d’Isaki Lacuesta, es projectaran al Centre Pompidou de París«Alcarràs», de Carla Simón, i «Un año, una noche» d’Isaki Lacuesta, es projectaran al Centre Pompidou de París«Alcarràs», de Carla Simón, i «Un año, una noche» d’Isaki Lacuesta, es projectaran al Centre Pompidou de París

Alcarràs, que a França s’estrenaà amb el títol de Nos soleils, és la guardonada amb l’Ós d’Or a la Berlinale 2022. La pel·lícula de Carla Simón tracta els temes de la pagesia local en un poble català de Lleida, Alcarràs, just en el moment en què la família protagonista ha d’entomar un canvi vital i laboral que els farà viure l’últim estiu de la collita de préssecs.

Carla Simón (Barcelona, ​​1986) és una guionista i directora catalana que va estudiar comunicació audiovisual a la Universitat Autònoma de Barcelona i a Califòrnia. El seu primer llargmetratge, Estiu 1993 es va estrenar l’any 2017 i es va convertir en un fenomen mundial, rebent premis a la Berlinale, el Festival de Cinema Espanyol de Màlaga, el Festival Internacional de Cinema d’Istanbul o de nou al festival internacional de cinema independent de Buenos Aires, entre d’altres.

Un año, una noche és una pel·lícula que adapta la novel·la de Ramon González sobre els atemptats del 13 de novembre de 2015 a la sala Bataclan de París, en versió del guionista i director Isaki Lacuesta (Girona, 1975). El gironí va estudiar comunicació audiovisual a la Universitat Autònoma de Barcelona i un màster en cinema documental a la Universitat Pompeu Fabra de Barcelona. També és professor de les universitats on va estudiar, així com del Centre d’Estudis Cinematogràfics de Catalunya (CECC) i de la Universitat de Girona.

Nos soleils
Carla Simon
11 de juny a les 20 h.

Centre Pompidou
Cinema 1
Plaça Georges Pompidou
75004 París

Un an, une nuit
Isaki Lacuesta
16 de juny a les 20 h.

Centre Pompidou
Sala Petita
Plaça Georges Pompidou
75004 París

************************************

« Alcarràs » de Carla Simón et « Un an, une nuit » d’Isaki Lacuesta au Centre Pompidou en juin

CINÉMA.  PARIS, 11/06/2022

Dans le cadre de La Berlinale à Paris, qui présente les avant-premières de films primés au festival international de film de Berlin, du 10 au 26 juin, les films catalans Alcarràs et Un an, une nuit, seront projetés au Centre Pompidou et seront suivis d’une rencontre avec les réalisateurs.


Le 
Centre Pompidou à Paris est un équipement public et national dédié à la promotion de l’art moderne, du cinéma, des arts scéniques et visuel de prestige international. Ils organise, du 11 mai au 3 juillet, une exposition sur l’« Allemagne / Années 1920 / Nouvelle Objectivité / August Sander » dans laquelle s’inscrit la présentation de films du festival de cinema de Berlin, la Berlinale, du 10 au 26 juin. Deux films de réalisateurs catalans ont été présentés à la Berlinale, le film de Carla Simón qui a remporté l’Ours d’or : Alcarràs ainsi que Un año, una noche d’Isaki Lacuesta. Ils seront donc projetés, en avant-première, au Centre Pompidou avec le soutien de l’Institut Ramon Llull, à l’occasion de cet événement.

Alcarràs, dorénavant doté du titre Nos soleils en français, est le film qui a reçu l’Ours d’or de la Berlinale 2022. Ce film de Carla Simón aborde les thèmes de la paysannerie locale et de la famille dans un village catalan où les arbres fruitiers sont cultivés depuis des années. La projection se fera en présence du directeur artistique de la Berlinale, Carlo Chatrian et, à la fin de celle-ci, il sera possible d’échanger avec Carla Simón en appel vidéo.
Carla Simón (Barcelone, 1986) est une scénariste et réalisatrice catalane qui a étudié la communication audiovisuelle à l’Université Autonome de Barcelone et en Californie. Son premier long-métrage, Estiu 93 (Été 93) est sorti en 2017 et s’est converti en phénomène mondial, recevant de nombreux prix à la Berlinale, au festival de cinéma espagnol de Malaga, au festival international de cinéma d’Istanbul ou encore au festival international de cinéma indépendant de Buenos Aires, entre autres.

Nos soleils
Carla Simón
Le 11 juin à 20h

Centre Pompidou
Cinéma 1
Place Georges-Pompidou
75004 Paris

Un an, une nuit est un film adapté du roman de Ramon Gonzalez sur les attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan par le scénariste et réalisateur catalan Isaki Lacuesta. Le géronais a étudié la communication audiovisuelle à l’Université Autonome de Barcelone et un master de cinéma documentaire à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone. Il est également professeur dans les universités où il a étudié ainsi qu’au Centre d’études cinématographiques de Catalogne (CECC) et à l’Université de Girona. La projection se fera en présence du réalisateur Isaki Lacuesta, d’Isa Campo, Ramon González, Noémie Merlant et Nahuel Pérez Biscayart.

Un an, une nuit
Isaki Lacuesta
Le 16 juin à 20h

Centre Pompidou
Petite Salle
Place Georges-Pompidou
75004 Paris

Miquel de Palol et Jaume Pont au Marché de la Poésie 2022 – Institut Ramon Llull

LITTÉRATURE.  PARIS, 12/06/2022

L’Institut Ramon Llull poursuit une année de plus sa collaboration avec le Marché de la poésie pour approcher des lecteurs français l’œuvre des poètes catalans contemporains les plus marquants. Cette année, vous pourrez retrouver Jaume Pont, Miquel de Palol et le traducteur François-Michel Durazzo le dimanche 12 juin à 16h10 sur la scène du Chapiteau du Marché.

*************************

Miquel de Palol i Jaume Pont, poetes convidats al Marché de la Poésie 2022 – Institut Ramon Llull

LITERATURA.  PARÍS, 24/05/2022

El prestigiós esdeveniment poètic, que se celebra a París del 8 al 12 de juny, acull en l’edició 2022 els poetes catalans Jaume Pont i Miquel de Palol, i també el traductor de la seva obra al francès, François-Michel Durazzo, en un acte programat el diumenge 12 de juny.

Presentació del llibre “Ni fous ni morts” Prisoniers politiques sous la dictature argentine

L’association 24 août 1944 vous invite à la présention de l’ouvrage: NI FOUS NI MORTS d’une dictature à l’autre le 16 juin 2022 à 19h00.

À suivre le cours de l’histoire mondiale et regarder comment les idées et les méthodes fascistes s’exportent avec « succès» d’un continent à l’autre et réciproquement ! mais sont toujours mises en échec par des êtres humains dont l’arme la plus redoutable est le rire de la vie et la solidarité !

1ere partie : Espagne ; Un documentaire :  Salvador PUIG ANTICH. Les dernières heures (32,13’)

En 1974, alors que son « règne » s’étiole, Franco continue de torturer et de décimer la jeunesse contestataire d’Espagne. Le 2 mars 1974, était garroté Salvador Puig Antich, un membre du groupe libertaire MIL.

De Francesc Escribano, 1989. Titre original : « Puig Antich. Ultimes hores » .

2e partie : Argentine : la prison de Coronda, Présentation par Alberto Marquardt de l’ouvrage :Ni fous, ni morts, prisonniers politiques sous la dictature argentine ; Coronda 1974-1979 du collectif de résistance El Periscopio.

Soutenu par un documentaire de 13’ d’Alberto Marquardt (lui-même ancien détenu politique résistant) où d’anciens détenus, ni fous ni morts reviennent dans les lieux de leur détention et de leur mort annoncée, où ils ont défié leurs bourreaux.

Cet ouvrage a reçu le soutien inconditionnel de l’Assemblée de Citoyens Argentins en France, pour sa traduction et diffusion en France.

Sous le régime militaire de Videla, à la prison de Coronda existe un « plan de destruction physique et psychique ». Comme l’affirmait orgueilleusement à ce moment l’un des tortionnaires : « ils sortiront de là morts ou fous ».

Dans cet ouvrage les témoignages et la mémoire de ceux qui n’étaient pas des victimes mais des hommes engagés dans l’action. Une leçon de vie et d’espoir pour faire la nique à la mort programmée de l’esprit et du corps dans les dictatures !

Le jeudi 16 juin 2022 à 19h

Paris’Anim ; Centre Place des Fêtes

2/4 rue des Lilas

75019 Paris

Entrée gratuite (dans le respect des consignes sanitaires)